Présentation de l'attelage

Présentation de l'attelage

Publié le jeudi 08 septembre 2022 à 08h20

Avant de devenir une activité de loisir et de sport, l’attelage a longtemps été le seul moyen de transport. Si le train et l'automobile ont supprimé les équipages, l'attelage renaît grâce aux associations, qui organisent des compétitions, et aux écoles d'attelage.

L’attelage se pratique en compétition avec des poneys, des chevaux de sang ou des chevaux de trait, en solo, en paire ou en team. Tous les chevaux peuvent être attelés, mais certaines races ont des prédispositions particulières à cette discipline.

La catégorie phare est celle des attelages 4 chevaux, que l’on retrouve d’ailleurs aux Jeux Équestres Mondiaux tous les 4 ans aux cotés des
disciplines Olympiques : CSO, CCE, Dressage. Un attelage de compétition est composé d'une voiture, d'un, deux ou quatre chevaux et d'un meneur aidé par des grooms, c’est un sport d’équipe. La voiture utilisée est dédiée spécifiquement à ce sport et est munie de freins à disque sur les voitures modernes avec des brancards articulés sur les modèles à 4 roues.

Les différents tests qui façonnent le concours (dressage, marathon et maniabilité) permettent d’attester de l'habilité et de la compétence du meneur qui est le leader de l'équipe, et de contrôler la souplesse, le dressage et l'endurance des chevaux.

• Le dressage :
le concurrent doit dérouler une reprise, c’est à dire un enchainement de figures imposées à exécuter de mémoire et évaluées par des juges. Les concurrents sont notés sur le style, la précision des figures, l'impulsion et la qualité des allures, mais aussi sur la présentation de l'attelage. Le meneur est jugé sur sa maîtrise de l'attelage et sa technique équestre. La carrière doit mesurer 40m×100 m ou 40m×80 m au minimum. Chaque figure est notée séparément et le total des notes détermine le classement.

• Le marathon : le test le plus spectaculaire, chronométré, il se déroule sur un parcours en terrain varié. Il permet de juger le meneur sur la vitesse, la maniabilité et les capacités physiques des chevaux. Classiquement le parcours comprend une phase A, avec vitesse imposée, et une phase B dite phase d’obstacles. Les obstacles au nombre de 5 à 8 sont chronométrés individuellement, il s’agit de zones naturelles ou artificielles, dévers, gué, chicanes, rampes..., dont l’entrée et la sortie sont matérialisées par des fanions. Le concurrent devra franchir, dans le bon ordre et le bon sens des portes, à passage obligatoire, indiquées par des lettres A, B, C, D, E.

• La maniabilité : elle s'effectue sur un circuit jalonné par 16 à 20 portes balisées par des balles posées sur des cônes, dont un côté est vertical et l'autre en biais. Le but du jeu est de ne pas faire tomber de balles au sol, sous peine de pénalité. Rapidité et doigté sont de rigueur pour réussir cette épreuve qui est aussi chronométrée. Les pénalités sont infligées lors de dépassement de
temps ou pour chaque balle tombée.

Ces 3 tests valident la compétence et l’habileté du meneur et permettent de tester la bonne condition physique, la franchise, la soumission et la
souplesse des poneys et des chevaux. Une des particularités de cette discipline est le fait que l’on puisse pratiquer l’attelage à plusieurs, en famille ou entre amis. En plus du meneur, un ou plusieurs coéquipiers peuvent être sur la voiture à ses côtés.

De plus il s’agit d’une des rares disciplines sportives où la mixité est de mise et où les femmes sont sur un pied d’égalité avec les hommes.
Un concours d’attelage est un spectacle rare qui s’adresse à un public diversifié, initié ou non, des plus jeunes au plus âgés.

Revenir aux actualités

youlead
Découvrez prochainement notre site internet